Retour sur la décision de Hamouda

En 2005, le si célèbre joueur de football Hamouda déclarait : «J’ai choisi ce club pour son professionnalisme» en parlant du PAC, retour sur son interview de l’époque.

Interview de Hamouda alors qu’il rejoignait le club

On croit savoir que vous avez signé aujourd’hui (mardi Ndlr) un contrat de deux ans au profit du PAC, le confirmez-vous ?

Effectivement, j’ai opté pour le PAC pour deux ans. D’ailleurs, je vous parle de Milan où j’ai rejoint l’équipe, en compagnie de quatre autres joueurs.

Vous avez atterri au PAC, alors que les dirigeants du RCK estiment que vous êtes toujours lié à leur club, que pensez-vous de cette déclaration ?

Je ne veux pas polémiquer, je l’ai déjà dit à votre confrère du site http://www.pronosticsuisse.com. J’ai signé une licence avec le RCK jusqu’en 2006, mais je n’ai signé aucun contrat, donc, je suis libre de tout engagement. J’ai négocié avec Messani à deux reprises mais ce dernier ne m’a pas estimé à ma juste valeur, ce qui m’a poussé à négocier avec Zetchi qui m’a vite convaincu. En plus, j’ai laissé derrière moi à Kouba 190 millions de centimes que j’espère récupérer dès mon retour de Milan.

Qu’est-ce qui a motivé votre choix ?

J’estime qu’il est temps de changer d’air et de vivre d’autres sensations après avoir passé 10 ans au RCK. La réputation du PAC ne m’a pas laissé indifférent. C’est un club professionnel et organisé où je peux progresser.

L’aspect financier aussi a dû peser dans votre choix, non ?

Non, pas du tout, il n’y a pas que l’argent qui compte. J’ai eu une discussion avec Zetchi et j’avoue que j’ai été satisfait en trouvant le challenge du PAC très intéressant.

En signant au PAC, vous êtes conscient que les places seront chères, cette saison, au milieu du terrain notamment. Pensez-vous pouvoir vous imposer ?

J’en ai conscience et j’ai confiance en mes moyens. Je crois que le fait de jouer dans un effectif aussi riche et aguerri va me permettre de progresser et de gagner en expérience. Malgré cette concurrence, je vais faire de mon mieux pour arracher une place de titulaire. Dans tous les cas, je continuerai à travailler avec la même rigueur et la même volonté.

L’interview avait été menée par Youcef Mimoune alors qu’à ce moment-là, les retardataires avaient déjà rejoint Mila. L’attaquant Bakiri, le jeune junior promu en seniors, Boudile ainsi que les trois nouvelles recrues Messali, Redjem et Hamouda avaient eux aussi rejoint le stage de Milan. Le groupe était donc au complet et le staff technique avait tous les atouts de son côté afin de réussir cette préparation d’intersaison.

Augmentez vos connaissances sur ce club de prestige grâce aux articles suivants :